UFC-Que Choisir de Mont de Marsan

Sécurité

Détecteurs de fumée – Deux ans après, quel bilan ?

Deux ans après l’obligation d’installer des détecteurs de fumée, personne ne peut dire combien de vies ont été sauvées, pourtant des chiffres très positifs circulent.
La date couperet était fixée au 8 mars 2015. Depuis, tous les logements sont censés être équipés d’un détecteur de fumée. L’objectif est salutaire, il s’agit de réveiller les occupants en cas de départ de feu nocturne pour éviter qu’ils ne meurent intoxiqués par les fumées de l’incendie. En effet, si la grande majorité des incendies se produit le jour, ceux qui se déclarent la nuit sont les plus meurtriers, les victimes mourant intoxiquées dans leur sommeil. Le détecteur de fumée alerte avant qu’il ne soit trop tard.
À en croire le chiffre de deux cents vies sauvées chaque année qui circule dans la presse, le bilan serait déjà très positif. En réalité, il n’a rien d’officiel : il provient d’un syndicat professionnel, la Fédération française des métiers de l’incendie (FFMI). « Ce chiffre est un raccourci un peu abrupt, admet son délégué général Romain Canler, on n’a pas de statistiques mais on fait une veille auprès de la presse locale sur les interventions des pompiers grâce à des détecteurs qui ont donné l’alerte la nuit. On en a recensé deux cents. »

S’ÉQUIPER SI CE N’EST DÉJÀ FAIT

Les statistiques de la Sécurité civile sur 2015 sont moins optimistes. Les incendies d’habitation ont augmenté, le nombre de décès aussi. « Mais il s’agit de tous les feux d’habitation, explique le capitaine Céline Guilbert, en charge de la prévention des risques à la Fédération nationale des sapeurs-pompiers, et la grande majorité des interventions a lieu le jour. On ne pourra mesurer les effets des détecteurs de fumée qu’à long terme. En revanche, au quotidien, les sapeurs-pompiers constatent que des personnes ont pu se mettre en sécurité parce qu’elles ont été réveillées par l’alarme du détecteur. On évite des drames à coup sûr. Il faut impérativement s’équiper si ce n’est déjà fait. »
Mais, selon les témoignages reçus à Que Choisir, il y a trop de déclenchements intempestifs, y compris avec des modèles NF, les seuls recommandables. « Nous sommes plus sollicités qu’avant, reconnaît Céline Guilbert. En cas d’absence, si le détecteur sonne, les voisins s’inquiètent et, dans le doute, on intervient. On préfère être dérangés pour un déclenchement intempestif plutôt que venir éteindre un incendie et trouver des victimes. » Les particuliers, eux, réparent leur porte et se débarrassent du maudit détecteur ! Il reste des progrès à faire en matière de sensibilité des matériels et pour leur entretien.

QUELQUES RAPPELS UTILES
Achat et entretien
. Acheter un détecteur de fumée NF, car le marquage CE ne suffit pas.
. Privilégier un détecteur NF doté de piles à longue durée de vie (5, voire 10 ans), en prenant soin de vérifier leur date de péremption en magasin pour ne pas tomber sur un vieux modèle. Cette longévité permet d’éviter les alertes relatives aux piles, qui sont parfois confondues avec l’alarme elle-même.
. Installer un détecteur : vous pouvez consulter notre vidéo mode d’emploi.
. Reconnaître l’alerte piles : elle fait des bips très brefs et répétitifs, alors que l’alarme est   puissante et continue.
. Dépoussiérer régulièrement le détecteur. La poussière peut déclencher l’alarme.
Savoir réagir en cas d’incendie
Être réveillé à temps c’est bien mais, si on se précipite dans un escalier ou un couloir enfumés, c’est mortel.
. Il faut rester confiné si le feu a pris en dehors de la pièce ou de l’appartement. On n’a aucune chance de s’en sortir en allant dans l’espace enfumé.
. Si le feu prend dans la pièce ou dans l’appartement, il faut l’évacuer en fermant bien la porte derrière soi pour y contenir la fumée toxique pendant un maximum de temps.
. S’entraîner quand tout va bien pour acquérir les bons réflexes peut éviter un drame. On retrouvera les conduites à adopter sur
http://www.pompiers.fr/grand-public/prevention-des-risques/incendies-domestiques.

Élisabeth Chesnais – UFC QUE CHOISIR