UFC-Que Choisir de Mont de Marsan

Santé / bien être

Laits infantiles contaminés : ce qu’il faut savoir si vous êtes parents

Publié le 15 janvier 2018 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

 

Malgré plusieurs mesures consécutives de retrait-rappel prises depuis le 2 décembre 2017, des enseignes de la grande distribution, des hôpitaux, des pharmacies, des crèches ont pu proposer des produits de nutrition infantiles de la marque Lactalis. Face à cette situation, que peuvent faire les parents de nourrissons concernés ?

Les parents qui utiliseraient une boîte de lait infantile en poudre faisant l’objet de ces mesures doivent changer immédiatement de produit. La Société française de pédiatrie (SFP) a formulé des recommandations de substitutions possibles qui sont également publiées sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé. Ces recommandations ont été transmises aux médecins généralistes, pédiatres, sages-femmes et pharmaciens.

Par ailleurs, l’établissement producteur a mis à disposition des parents un numéro vert : 0800 120 120, ouvert de 9h00 à 20h00. Cette plate-forme téléphonique est destinée à répondre aux interrogations des parents sur les produits rappelés.

Rappel :

Quels sont les principes d’hygiène à respecter lors de la préparation des biberons ?

  • Chaque manipulation doit être précédée d’un lavage soigneux des mains à l’eau et au savon.
  • Les biberons ne doivent pas être préparés à l’avance.
  • Les biberons doivent être nettoyés aussitôt après usage.

La Salmonellose, qu’est-ce que c’est ?

Les infections à Salmonella surviennent généralement dans les 3 jours suivant l’ingestion, avec des symptômes de gastro-entérite : vomissements, diarrhée parfois sanglante, fébrilité dans la majorité des cas. L’apparition de ces signes chez un nourrisson doit conduire les familles à consulter un médecin sans attendre.

Quelle est la différence entre le retrait et le rappel d’un produit ?

Lorsque des produits de consommation courante, alimentaires ou pas, présentent des risques pour la santé ou la sécurité des personnes, en raison d’un défaut de conception ou de fabrication, ou de la défaillance de certaines pièces ou de certains composants, ils peuvent faire l’objet d’un retrait et d’un rappel.

  • Le retrait est une mesure de prévention qui consiste à retirer des rayons ou des lieux d’entreposage des produits non encore vendus. Il intervient à la suite d’un contrôle, d’un signalement d’un risque ou d’un accident, d’une alerte communautaire. Les autorités administratives supervisent le retrait et le professionnel en informe ses clients et/ou ses fournisseurs.
  • Le rappel est une mesure supplémentaire qui intervient lorsque les risques pour la santé ou la sécurité des consommateurs sont détectés après la mise sur le marché du produit. Il consiste à demander aux consommateurs de détruire ou de rapporter les produits défectueux. Les professionnels informent les consommateurs via les médias (campagnes de presse, radio, etc.) et des affichages dans les points de vente.

Il n’y a pas de rappel sans retrait, mais il peut y avoir retrait sans rappel.

Tous les opérateurs ont une obligation de résultats. Le fait de poursuivre la vente de produits concernés par une opération de retrait-rappel est susceptible de constituer une tromperie aggravée, ce qui est un délit pénal.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé qu’il avait demandé à la DGCCRF de mener 2 500 contrôles de plus cette semaine pour s’assurer que tous les produits concernés ont été retirés.

Et aussi

Pour en savoir plus

Ministère chargé de l’économie