UFC-Que Choisir de Mont de Marsan

Argent/Banques

Crédit à la consommation et crédit affecté : quelle différence ?

Publié le 13 février 2018 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

 

Achat d’une voiture, d’une cuisine équipée, d’un voyage… Il vous faut peut-être avoir recours à un crédit pour financer votre projet ? Savez-vous qu’il existe plusieurs types de crédits à la consommation, dont notamment le crédit affecté (ou crédit lié) ? Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Un crédit affecté est un crédit à la consommation utilisé pour un achat déterminé (bien mobilier ou prestation de service). Accordé par un établissement de crédit ou une banque, il est souvent contracté directement sur le lieu de vente. Il se distingue d’autres types de crédits à la consommation comme le prêt personnel et le crédit renouvelable .

Pour en savoir plus sur ce type de crédit, l’Institut national de la consommation (INC) répond également aux questions que vous pouvez vous poser :

  • qu’est-ce qu’un crédit affecté ?
  • où le souscrire ?
  • le prêteur est-il obligé de vous l’accorder ?
  • comment savoir s’il vous a vous a été accordé ?
  • pouvez-vous l’annuler ?
  • comment vous rétracter ?
  • quels sont les effets de la rétractation sur le contrat de vente ?
  • à partir de quel moment devez-vous commencer à le rembourser ?
  • pouvez-vous le rembourser par anticipation ?
  • que faire en cas de difficultés de paiement ?
  • à qui vous adresser en cas de litige ?

L’INC revient également sur tout ce qu’il faut savoir :

  • avant la souscription du contrat (publicité, mentions obligatoires, interdictions, solvabilité de l’emprunteur…) ;
  • au moment de la souscription du contrat (délai de rétractation, contenu du contrat, assurance, coût total du crédit…) ;
  • sur l’exécution du contrat de crédit (remboursement du crédit, remboursement anticipé, difficultés financières…) ;
  • sur les recours et les sanctions (recours amiables, recours judiciaires, recours du prêteur, sanctions).

Rappel :

D’un montant compris entre 200 € et 75 000 €, les crédits à la consommation ne sont pas destinés à financer un bien immobilier.