UFC-Que Choisir de Mont de Marsan

Sécurité

Vert, jaune, orange, rouge : quel niveau de vigilance en cas de danger météorologique ?

Publié le 18 octobre 2018 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

 

La question : « Comment puis-je m’informer du changement de niveau de vigilance dans ma région lors d’un événement climatique particulier comme nous l’avons vu récemment dans l’Aude ? »

La réponse de service-public : « Vous pouvez consulter le site de Météo France qui met à votre disposition une carte découpée par départements, colorée selon les niveaux de danger et actualisée au moins 2 fois par jour. »

La Vigilance météorologique informe la population et les pouvoirs publics en cas de phénomènes météorologiques dangereux en métropole. Elle attire l’attention de tous sur les dangers potentiels d’une situation météorologique et indique les précautions à prendre pour se protéger. Elle est également destinée aux services de la sécurité civile et aux autorités sanitaires qui peuvent ainsi alerter et mobiliser les équipes d’intervention et les professionnels et structures de santé. La vigilance n’est pas l’alerte, c’est une information transmise aux autorités publiques pour qu’elles puissent mobiliser leurs services. L’alerte de la population est une décision prise par une autorité (souvent le maire ou le préfet) de déclencher le signal d’alerte, s’appuyant sur l’Organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC) .

La Vigilance météorologique propose une carte de la France métropolitaine actualisée au moins 2 fois par jour à 6h et 16h et plus souvent si un changement notable intervient. Elle signale si un danger menace un ou plusieurs départements dans les prochaines 24 heures, au moyen de 4 couleurs correspondant à des niveaux de risque et d’un découpage territorial unique, le département, adapté aux structures de planification et de gestion des crises :

  • Rouge : une vigilance absolue s’impose. Des phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus. Tenez-vous régulièrement au courant de l’évolution de la situation et respectez impérativement les consignes de sécurité émises par les pouvoirs publics.
  • Orange : soyez très vigilant. Des phénomènes dangereux sont prévus. Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation et suivez les conseils de sécurité émis par les pouvoirs publics.
  • Jaune : soyez attentifs. Si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou exposées aux crues, des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement et localement dangereux (ex. mistral, orage d’été, montée des eaux ) sont en effet prévus. Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation.
  • Vert : pas de vigilance particulière.

Chaque département est coloré selon la situation météorologique et le niveau de vigilance nécessaire. En cas de vigilance pour vagues-submersion, le littoral des départements côtiers concernés est également coloré.

En vigilance orange et rouge, un pictogramme précise sur la carte le type de phénomène prévu : vent violent, vagues-submersion, pluie-inondation, inondation, orages, neige/verglas, avalanches, canicule, grand froid. La carte est alors accompagnée de bulletins de vigilance, actualisés aussi souvent que nécessaire. Ils précisent l’évolution du phénomène, sa trajectoire, son intensité et sa fin, ainsi que les conséquences possibles de ce phénomène et les conseils de comportement définis par les pouvoirs publics. Pour accéder aux bulletins de vigilance, il suffit de cliquer sur le département concerné ou le littoral des départements côtiers.

Les médias reçoivent ces éléments et peuvent communiquer une information spéciale en cas de danger.

Les informations de vigilance (départements concernés et bulletins de suivi) sont également consultables par téléphone au 05 67 22 95 00 (appel non surtaxé, tarif selon opérateur).

À savoir :

La carte de Vigilance est élaborée par Météo-France en collaboration avec :

  • la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (ministère de l’Intérieur) ;
  • la Direction générale de la prévention des risques (ministère de la Transition écologique et solidaire) ;
  • la Direction des infrastructures de transport – Sous-direction de la gestion du réseau routier non concédé et du trafic (ministère de la Transition écologique et solidaire) ;
  • Santé publique France, l’agence nationale de santé publique (établissement public sous tutelle du ministère en charge de la Santé) ;
  • le Service hydrographique et océanographique de la marine (Établissement public sous tutelle du ministère de la Défense).

La Vigilance pluie-inondation et inondation est élaborée avec le Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations (Schapi) et les Services de prévision des crues (SPC) du ministère de la Transition écologique et solidaire.