UFC-Que Choisir de Mont de Marsan

Environnement/Energie

Électricité : quel approvisionnement cet hiver ?

Publié le 20 novembre 2018 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

 

Réseau de transport d’électricité (RTE) estime que l’approvisionnement en électricité devrait être assuré durant l’hiver 2018-2019, avec cependant une période placée sous vigilance de mi-janvier à fin février 2019.

La consommation prévue cet hiver est relativement stable par rapport à l’an dernier mais elle reste très dépendante des températures. En cas de vague de froid décennale, RTE peut compter sur une disponibilité plus favorable que les hivers derniers des énergies renouvelables, particulièrement de l’hydraulique.

La disponibilité du parc nucléaire sera quant à elle en moyenne meilleure que l’année précédente, excepté au cœur de l’hiver, de mi-janvier à fin février 2019, alors que 5 réacteurs seront à l’arrêt, contre 3 l’année dernière.

RTE rappelle par ailleurs que, en cas de besoin, notamment si les températures deviennent extrêmement froides ou que des moyens de production s’arrêtent de manière fortuite, il est possible de prendre des mesures exceptionnelles qui vont de la baisse de tension sur le réseau, à l’appel à des gestes citoyens d’économie d’énergie, en passant par le recours à des interruptions électriques chez de gros consommateurs industriels sélectionnés par appel d’offres. En dernier recours, des délestages (coupures de courant localisées et tournantes) pourraient être organisés.

À savoir :

Le système électrique français sera équilibré mais sans marge jusqu’en 2020, en raison de la fermeture d’une partie des moyens de production thermiques ces dernières années.

Après l’hiver 2020, des marges de sécurité devraient réapparaître. Elles permettraient la fermeture progressive des 5 unités de production au charbon situées sur les sites de Cordemais (Loire Atlantique), du Havre (Seine-Maritime), de Gardanne (Bouches-du-Rhône) et de Saint-Avold (Moselle) ainsi que la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), à condition notamment de maîtriser la consommation d’électricité, d’accroître fortement le développement des énergies renouvelables, de fiabiliser et augmenter les effacements (capacité des clients ayant souscrit à des contrats spécifiques à diminuer leur consommation en cas de pointe de consommation).