UFC-Que Choisir de Mont de Marsan

Commerce

Électricité à prix coûtant

  1. Leclerc Énergies entre dans la danse

Publié le : 05/06/2021 UFC que Choisir Élisabeth Chesnais

 

Le fournisseur venu des pays nordiques Barry Energy avait ouvert le bal des offres d’électricité à prix coûtant, E. Leclerc Énergies lui emboîte le pas. Le risque de factures prohibitives est évidemment là encore au rendez-vous. Explications.

 

L’enseigne de la grande distribution renonce à proposer des offres d’électricité classiques en option de base et en heures pleines/heures creuses. E. Leclerc Énergies rejoint Barry Energy en misant sur la tarification dynamique, c’est-à-dire un prix indexé sur les cours de la bourse du marché de gros, qui varient tous les jours et même toutes les heures. Son offre n’est donc compatible qu’avec le compteur Linky, le fournisseur devant connaître la consommation de son client heure par heure pour le facturer au prix réel du moment. « Le prix de l’électricité varie d’heure en heure et aujourd’hui personne n’en profite directement, explique E. Leclerc Énergies sur son site. Nous vous faisons profiter de la tarification dynamique de l’électricité, c’est-à-dire que le prix est fixé en fonction des variations de prix sur le marché de l’électricité, pour vous permettre de payer votre électricité, sans marge, au prix réel auquel nous l’achetons. »

MOMENTS DE LA JOURNÉE OÙ LES PRIX SONT AU PLUS HAUT

Si le discours commercial paraît séduisant, il oublie de dire l’essentiel. À savoir que le prix de gros de l’électricité est extrêmement variable, très bas quand il y a des surplus sur le marché, très élevé lorsque la demande est forte. Or des pointes de consommation ont lieu le matin et le soir, quand tout le monde est chez soi, et bien sûr en hiver lorsque tous les radiateurs électriques fonctionnent. Il s’agit des moments de la journée et de la saison où les prix sont au plus haut. L’hiver dernier, le MWh est monté jusqu’à 133 € aux heures de forte consommation, le matin et le soir, et s’est établi autour de 80 € les jours de froid. Ensuite, aux mêmes plages horaires, il a oscillé entre 60 et 75 € selon les jours. Soit des niveaux élevés qui ne sont pas du tout compétitifs puisque le prix de référence du MWh d’électricité nucléaire est de 42 € en France.

Face à l’arrivée de ce type d’offres, le Médiateur national de l’énergie met également en garde et alerte les pouvoirs publics sur les risques qu’elles font courir aux ménages. « Il est peu probable qu’elles apportent un gain aux consommateurs, souligne-t-il. Bien au contraire, elles risquent de les mettre en défaut. » Il demande « un prix plafond pour éviter toute dérive excessive de la facture » et l’obligation pour chaque contrat signé d’une mention manuscrite du consommateur déclarant qu’il a pris connaissance des risques associés à l’offre souscrite. Voilà une mesure qui devrait refroidir les ardeurs des démarcheurs si le gouvernement la retient.

FOURNISSEURS D’ÉLECTRICITÉ

Ils sont désormais presque 40 à proposer des offres dans notre comparateur d’électricité. En quelques clics, vous pouvez les comparer et visualiser les économies réalisées.